Blablatage sur ma vie.

CES ANGOISSES QUI ME BOUFFENT LA VIE.

07:56 Milune 15 Comments

Aujourd'hui dans cet article je vais vous parler de moi ou plutôt de ma folie qui m'habite depuis toujours. Je ne vais pas vous parler de cette gentille et agréable folie qui fait que je suis complètement dégentée par moment, mais d'une folie beaucoup moins douce, celle qui me bouffe la vie, celle qui me fait faire malaises et crises d'angoisse, la folie dont je vais vous parler aujourd'hui c'est cette peur que j'ai en moi, celle de mourir à chaque instant, n'importe quand et n'importe où.


Certains d'entre vous me diront: " En même temps avec tous les problèmes de santé que tu as eu c'est un peu normal d'avoir peur de mourir."  mMis moi je ne pense pas que ça est quelque chose à voir avec ça. Est ce que j'aurais cette peur même si je n'avais pas eu mes soucis de santé? Je pense que oui. Je pense que oui parce que j'ai cette peur depuis aussi loin que je me souvienne, même lorsque je n'avais pas encore conscience que mes problèmes de santés étaient graves.

Voici une liste de mes peurs:

- Lorsque j'avais 8 - 10 ans je dirais, j'avais au dessus de mon lit un joli dessin à moi que ma Maman avait mis dans un cadre. Ce cadre était au dessus de mon lit depuis plusieurs mois voir même plusieurs années à cette même place, et un soir je me suis mis dans la tête qu'il pourrait tomber sur mon lit, que le verre pourrait se briser me couperais la jugulaire, et je me viderais de mon sang sans m'en apercevoir.

- A la même époque j'étais invité à dormir chez une copine j'étais en CM1 donc je devais avoir 9 - 10 ans et nous jouions au fameux élastique " 1 , 2 , 3 - 1, 2 , 3 - 1, 2 - 1, 2 ... " mais comme nous n'étions que deux nous avions accroché l'élastique à sa lampe allogène qui avait fini par tomber, l'ampoule c'était cassé et ça m'avait fait une mini égratignure dans le coup, et moi j'étais persuadée que j'allais me vider de mon sang, je n'ai donc pas profité de cette soirée et nuit avec ma copine tellement j'étais angoissée !
Maintenant quand j'y repense je me dis que si ça avait été grave les parents de ma copine auraient appelé les pompiers ils ne m'auraient pas laissé me vider de mon sang ! 

- Quelques années plus tard, j'étais abonnée à des fiches hachette ou un truc dans le genre sur le corps humain, et il y avait une fiche qui parlait du cancer et de ses symptômes, et bien sur je m'étais trouvé de nombreux symptômes du cancer et j'étais persuadée d'en avoir un. Je devais avoir 14 - 15 ans à cette époque.  

- Peur d'avoir une phlébite, peur d'avoir une embolie pulmonaire, peur d'avoir un AVC ... 

Des peurs j'en ai eu bien d'autres mais curieusement jusqu'à l'instant T où j'ai été appelé pour ma greffe, je n'ai jamais eu peur de ma vrai maladie, je n'ai jamais pensé que je pourrais en mourir. Une fois que j'ai put sortir après ma greffe après 3 mois d'hospitalisation et d'angoisse peu à peu la peur laissa place à la vie. Mais depuis mes 10 ans de greffe cardiaque mes peurs et mes angoisses sont réapparues, de plus en plus fortes et de plus en plus fréquentes.
Très peu de gens le savent mais une greffe n'est pas éternelle. A l'époque où je me suis faite greffée du cœur on m'avait dit q'un greffon avait une durée moyenne de vie de 10 - 15 ans. Je sais qu'aujourd'hui avec les médicaments qui sont plus performant beaucoup fêtent aujourd'hui leur 20 - 25 ans et même plus avec le même greffon et malgré tout cette durée fatidique des 10 ans ne peut quitter mon esprit. Depuis 1 an je vais à chacun de mes rendez - vous médicaux la boule au ventre de peur qu'on me dise que le greffon ne va plus et malgré les bons résultats rien ne peut me rassurer. Quelques jours après ma visite à l'hôpital mes angoisses me reprennent. Et si les médecins étaient passé à coté de quelque chose? Et si ça allait bien le jour de l'examen mais qu'aujourd'hui mon cœur ne va plus bien. Alors je fais des malaises tellement l'angoisse et grande je me crée des symptômes fictifs.
A l'heure où je vous parle je suis en pleine crise d'angoisse, une angoisse qui a commencé à me prendre sitôt la porte refermé le dernier enfant parti hier soir et qui ne me quitte pas, sauf en dormant. Je prends mon pouls, mon cœur bas tout à fait régulièrement et à un rythme bien normal, mais moi je le sens battre n'importe comment, je ne bouge presque pas depuis hier soir de peur qu'une artère se déchire , que mon cœur explose dans ma poitrine et que je me vide de mon sang ...

Bref ... Aidez - moi à faire partir cette folie.


Vous aimerez aussi:

15 commentaires:

  1. Ma pauvre, je ne sais pas trop comment te conseiller, je suis de nature très peureuse aussi!! Heureusement que mon mari à les bons mots parfois pour me ressaisir...

    Je t'embrasse fort et ne laisse pas tes angoisses avoir raison sur toi!! Courage ma belle ♥

    Manon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi mon mari en a marre de mes angoisses ( ce que je peux comprendre ) et souvent ils m'envoient chier ;-)

      Bonne soirée Manon. Bise.

      Supprimer
  2. Moi aussi g peur de mourir et cette peur est là depuis que j'ai des enfants. Qui va s'occuper d'elles? Comment vont-elles gérer ça? Elles vt être tellement malheureuses sans moi et moi sans elles! Je me mets même à pleurer parfois. Et si Lionel et moi mourraient??? Cette angoisse se traduit par des palpitations qui apparaissent n'importe quand, même qd je suis allongée au calme. Mais q faire? C par période. C pour ça je pense q je vis au jour le jour, q je n'aime pas prévoir des rdv, q je ne connais même pas mon planning en avance. C rigolo, j'avais jamais analysé ça comme ça! Jsuis comme toi, je n'ai pas la même histoire de vie, pas cette imagination débordante, mais moi aussi j'ai peur de mourir. Après tout ça, je ne pense pas faire partir ta folie mais au moins tu sais q tu n'es pas tte seule! A 2m1! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Cynthia je sais bien qu'on est nombreux à avoir cette peur. Moi non plus je ne sais pas bien comment ne pas y penser, même si au fond c'est bête car les personnes qui n'y pense jamais n'ont pas moins ni plus de chance de mourir tôt, mais je pense qu'on vit mieux sans y penser.

      Supprimer
    2. Par contre moi contrairement à toi je prévois pas mal de chose longtemps dans le temps justement parce que je me dis qu'il faut que je tienne jusque là lol

      Supprimer
  3. Quand il m'arrive de penser à la mort, je me sens désemparée et impuissante et vers 9 / 10 ans, le simple fait de savoir que j'allais mourir un jour me faisait paniquer.
    Tes crises d'angoisse ne doivent en effet pas être facile à gérer et il est parfois difficile de se calmer durant ces périodes. Bon courage ma jolie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Caro, depuis que j'ai écris ce texte ça m'a soulagée. Pour combien de temps je ne sais pas mais je profite du fait que ces 3 dernières semaines je suis sereine la plus grande partie du temps.

      Bonne soirée.

      Supprimer
  4. je souffre du même mal depuis le 1er juillet 2005 , ce jour là j'ai eu un accident je vais pas rentrer dans les détails ce serait trop long et depuis j'ai peur de l'accident dans n’importe quelle situations j'ai développé des phobies qui me bouffent la vie ! et quand je lis ton récit là ou tu expliques l'histoire du tableau sur ta tête et bien je me retrouve car en fait je ne supporte plus les objets qui risqueraient de trancher car dans mon accident je me suis tranchée le pied l' artère à été coupée entre autres avec beaucoup d'autres dégâts ,. Un jour chez mes parents j'ai dormi une semaine avec un grand miroir au dessus de ma tête en fait je n'ai pas dormi pendant une semaine , l'autre jour j'ai cassé un plat il est tombé sur le sol à 2 cm de mon pied j'étais pieds nus ! pendant 10 minutes j'ai regardé le plat cassé en gros morceaux en pleurant pas pour le plat car je m'en fout mais en me disant que j'étais passé à un poil de la catastrophe ! voilà ! on dit que quand on a un accident et qu'on s'en sort en ressort plus fort et bien moi ça serait plutôt le contraire ça m'a rendu très trouillarde ! en fait dans l'accident ce n'est pas la mort qui me fait peur mais les conséquences qui en découlent ! j'ai eu beaucoup de chance la première fois ! mais je ne voudrais pas revivre ce que j'ai vécu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tes peurs sont tout à fait compréhensives Hutte et ont quand même un rapport avec ton accident. Moi ce qui est bizarre c'est que dans la grande majorité des cas mes peurs n'ont rien à voir avec ma maladie. Bon Hutte je crois que nous sommes mûres pour la thérapie Hutte ;-)

      Supprimer
  5. Je ne sais pas comment t'aider mais j'espère que tes angoisses et toutes ces mauvaises pensées s'apaiseront, je te le souhaite de tout coeur. Plein de courage ♡

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Roxane c'est très gentil à toi :-) Bonne soirée.

      Supprimer
  6. très dur de t'aider car c'est un travail personnel sur soi. j'ai un peu les mêmes craintes que toi, souvent irrationnelles c est a dire que parfois en situation de danger je ne vais pas avoir peur et dans un truc completement con je vais peter un cable. Genre depusi que j'ai lu que la principake cause de deces en avion etait la chutes de bagage sur la tete des passagers, je hurle sur quiconque essaye de mettre son bagage au dessus de ma tete (dans l'avion ciomme dans le train)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui les peurs sont malheureusement souvent irrationnelles !

      Supprimer
  7. ...Quel courage de livrer ainsi vos peurs ...d'aucuns auraient peur du regard porté ...pas vous ...vous êtres vraiment courageuse ...Les angoisses , peurs sont des émotions normales ...elles sont le signe de quelquechose et nous permettent de nous mettre en situation de protection ...ressentir de la peur , de l'angoisse c'est parfaitement normal ..peut être que l'une des réponses à trouver se situe dans la manière de gerer ce type d'émotions ..qui vous le décrivez bien deviennet pour vous à certains moments incontrolables , irrationnelles ( alors que vous êtes dans d'autres situation parfaitement en capacité de gérer les situations avec les petits dont vous vous occupez et qui génèreraient pour d'autres bien des angoisses ! ) ... il faut apprendre à dompter vos peurs ...l'écriture comme vous le faites peut être un moyen ( se mettre à distance , poser sur papier pour extérioriser ...) d'autres se tourneront avec succès vers des méthodes du type sophrologie , accuponcture , l'homéopathie peut être aussi une solution , ou l'hypnose fonctionne pas pour certains ...pas de recette miracle , mais trouver ce qui peut apaiser et se laisser porter par la thérapie choisie ...bon courage .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Elfiselsa pour ce message, depuis que j'ai écris ce texte et que j'ai fais mon petit tour aux urgences plus de peur. Je sais que ça ne durera pas toujours mais pour le moment je savoure ces jours de tranquillité. Vous avez raison c'est effectivement l'incapacité à gérer mes émotions à un moment donnée et très souvent le soir quand je n'ai plus d'enfant avec moi et que je n'ai pas d'autres choses à penser que moi. J'ai déjà pensé à l'hypnose il faudrait que j'essai à voir ...

      Supprimer

Laissez - moi vos petits mots d'amour <3